France Gall : hommage à la « poupée de son »

La chanteuse France Gall, née Isabelle Gall, est décédée ce dimanche à l'âge de 70 ans à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine des suites d'une maladie pulmonaire. « Les nouvelles ne sont pas bonnes », « France ne va vraiment pas bien ». Ce sont les messages de ses amis qui sont parvenus au médias ces derniers jours. L'artiste n'avait pas eu la force de se rendre aux obsèques de son ami Johnny Hallyday décédé le mois dernier. Très discrète sur son état de santé, elle avait réussi à conserver le secret sur le mal qui la rongeait depuis des années. Mais c'est dans un souci de transparence qu'elle a décidé de rompre le silence en informant son entourage, le public et les médias qu'elle a en effet été hospitalisée depuis la mi-décembre infection sévère probablement liée à la récidive de son cancer. C'est la fin d'une époque et il nous a paru naturel de rendre hommage à une chanteuse aussi populaire. Les nombreux remixes de ses chansons témoignent de l'inspiration que la poupée blonde provoquait chez les artistes de tous bords.

Une infection pulmonaire rare qui rongeait France Gall depuis des années l'a progressivement et considérablement affaiblie. Mercredi 27 décembre au soir, Geneviève Salama, son attachée de presse, avait rendu public un communiqué après que le magazine Ici Paris ait révélé que la veuve de Michel Berger était hospitalisée pour « mettre fin à certaines rumeurs ». Elle avait de plus en plus de mal à respirer. Ces lourdes difficultés ont engagé le pronostic vital. Seul la kiné respiratoire parvenait à la soulager temporairement. Depuis plusieurs jours, Raphaël Hamburger, le fils de France Gall et de Michel Berger, passait le plus clair de son temps auprès de sa mère, dormant souvent dans la chambre qu'elle occupait au 5e étage de l'hôpital américain de Neuilly, aux portes de Paris.

 

À l'épreuve de la mort

Raphaël n'avait que 11 ans lorsque son père est mort, victime d'une crise cardiaque, en août 1992. Pauline, sa sœur aînée, atteinte de mucoviscidose, succombe cinq ans plus à sa maladie. La jeune femme décède le 15 décembre 1997, à tout juste 19 ans. France Gall, elle, avait surmonté un cancer du sein en 1993. Et c'est presque 25 après que l'interprète de Résiste succombe à son tour à une infection liée à la récidive de son cancer.

Marqué par la mort et la maladie, elle n’avait plus guère chanté depuis les années 90. Un long silence dont elle était sortie en 2015 pour défendre un projet qui lui tenait à cœur : monter une comédie musicale dont nous parlerons plus bas.

Un engagement humain à toutes les épreuves

France Gall était très engagée envers les autres. Elle a notamment lancé en 1985 l'opération humanitaire « Action écoles » aux côtés de  Michel Berger, Daniel Balavoine, Richard Berry et Lionel Rotcage dans le sillage du célèbre Band Aid de Bob Geldof. Des milliers de comités locaux ont été créés dans les écoles, collèges et lycées français afin de lever des fonds pour financer des microprojets très précis, chiffrés et géographiquement localisés, répertoriés comme l'agriculture et les pompes à eau en Afrique. L'opération connaît un franc succès avec 13 000 comités créés, selon Lionel Rotcage. France Gall s'investira aussi totalement auprès des Restos du Cœur lancés bien sûr par Coluche. Deux anciens présidents, François Hollande et Nicolas Sarkozy, ont rendu hommage à l'artiste et à ses engagements humanitaires.

Un florilège de chansons inoubliables

Les fans de France Gall sont désormais orphelins. Mais la « poupée de cire » était avant tout une « Poupée de son » laissant un florilège de chansons qui ont marqué les années 70 à 90, toutes composées par son grand amour Michel Berger ou son ami Serge Gainsbourg. Citons notamment Laisse tomber les filles (1964 - Gainsbourg), Poupée de cire, poupée de son (1965 - Gainsbourg), Les Sucettes (1966 - Gainsbourg), La déclaration d'amour » (1974 - Berger), Si, maman, si (1977 - Berger), Besoin d'amour (1979 - Berger), Il jouait du piano debout (1980 - Berger), Résiste (1981 - Berger), Débranche et Hong Kong Star (1984 - Berger), Calypso et Césanne peint (1985 - Berger), Babacar » et Ella, elle l'a (1987 - Berger), ou Évidemment (1988 - Berger). Ces chanson sont toutes devenues des tubes. Résiste à d'ailleurs récemment fait l'objet d'une comédie musicale coécrite par la chanteuse et Bruck Dawit rendant hommage à Michel Berger. Le spectacle a été présenté au Palais des sports de Paris en 2015 et 2016. Les chansons de France Gall ont également inspiré des artistes issus d'autres univers musicaux. On trouve ainsi des remixes en version HIp-Hop ou electro. Nous vous proposons de découvrir le remix house de Laisse tomber les filles qui nous a semblé intéressant. France Gall est en tout cas une fille que l'on le laissera pas tomber tant sa voix et sa personnalité resteront dans les mémoires. Elle est partie rejoindre Michel, Serge et Johnny dans le paradis blanc.

Écrire commentaire

Commentaires : 0