Mylène Farmer : nouveau clip en intégralité

Exclusivité : le site Allociné a mis en ligne l'intégralité du nouveau clip de Mylène Farmer, City Of Love réalisé par Pascal Laugier. Cette vidéo illustre une chanson d'amour à double sens extraite de l'album Interstellaires.


Le tournage du clip c'est déroulé sur deux jours mi-novembre au château de Chambly dans l'Oise.

Nous avions pu découvrir auparavant un teaser mis en ligne le 11 décembre par Polydor puis, un deuxième extrait diffusé le 19 décembre dans l'émission « 50 Minutes Inside » sur TF1.
Pascal Laugier réalise ici son premier clip pour Mylène.
 

Le clip intégral est désormais sur You Tube. Nous vous proposons de le voir, ainsi que le second teaser :

Méconnaissable en ange déchu, Mylène dut se prêter au maquillage durant  six heures trente. Une équipe de quarante personnes fut nécessaire pour réaliser ce qui s'inspire clairement des réalisations des débuts comme Plus grandir réalisé par Laurent Boutonnat en 1985. On retrouvait alors Mylène grimée en une femme âgée et très ridée. La transformation demanda trois heures de maquillage et trois maquilleurs pour vieillir la chanteuse de de plus de cinquante ans. Plus tard, Mylène était métamorphosée dans le clip Comme j'ai mal réalisé par Marcus Nispel en 1996 où elle se transformait à la fin en une splendide créature mi-femme, mi-papillon.

On peut évoquer des références plus récentes comme Dégénération et Si j'avais au moins... réalisés dans le cadre du « Farmer Poject » par Bruno Aveillan en 2008 où Mylène incarnait une ravissante humanoïde déambulant notamment dans un laboratoire.

Allociné évoque quant à lui des références cinématographiques comme Psychose et Les Oiseaux d'Alfred Hitchcock (1960 et 1963), Edward aux mains d'argent de Tim Burton (1990) ou encore Le Labyrinthe de Pan de Guillermo Del Toro (2006).

Des films chers à Mylène Farmer, puisqu’elle aime particulièrement ce cinéma angoissant et fantastique. Le site propose d'autres repères possibles comme Cabal de Clive Barker (1990) ou la saison 5 de American Horror Story (2015).

 

En trente secondes, on se retrouve dans une ambiance d'effroi : une ancienne bâtisse abandonnée, la nuit, un ciel orageux et inquiétant, la foudre, le vent... les premières images du clip rappellent inévitablement la maison hantée de Norman Bates dans Psychose.

À noter que Mylène Farmer trouve peut-être de l'inspiration dans l'univers à la fois envoûtant, fantastique et enfantin de Kate Bush, une artiste anglaise qu'elle apprécie beaucoup.

 

Après le clip de Stolen Car esthétiquement sage, Mylène Farmer ose renouer avec ses thèmes de prédilection : le fantastique et la poésie macabre. City Of Love convoque donc plusieurs références étranges pour un résultat harmonieux et horrifique très réussi. Bien que plusieurs références aient été citées, ce clip original est cependant incomparable à d'autres réalisations.

 

Mylène Farmer ne prévoie pas de tournée dans un futur proche pour s'investir totalement dans la promotion de son album Interstellaires. Si après les sommets de l'imaginaire sublime, le pire a déjà été atteint en 2011 avec Du Temps, la chanteuse prend des risques afin de nous offrir encore une fois le meilleur.

Pour conclure et pour le plaisir, nous reprenons une réplique de Maître Yoda dans Star Wars : « Peur, tu auras peur ! »

Partager cette page :

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Davy (mardi, 22 décembre 2015 08:51)

    Le clip est magnifique et émouvant... Il me rappelle beaucoup Edward aux mains d'argent.
    Les images et la musique vont bien ensemble.

  • #2

    Estefan (mardi, 22 décembre 2015 11:52)

    Salut Davy !

    Merci pour ton commentaire.

    City Of Love est en effet un clip superbe et émouvant. Il est à mon sens le plus beau clip que Mylène nous ait offert ces dernières années.
    Les références cinématographiques évoquées sont nombreuses. À noter aussi que Mylène s'inspire peu-être de Kate Bush, une artiste à l'univers proche qu'elle aime particulièrement.