Disparition d'Erwan Chuberre

Romancier, auteur de biographies de stars, il incarnait la gentilesse. Proche de l'univers de Mylène Farmer, il était un fan parmi les fans. Il était surtout un militant de la première heure pour les droits LGBT. En 2010, il publie Le guide pratique du couple gay, un ouvrage qui rencontra un franc succès en France et aux États-Unis dans sa version américaine.

 

Erwan Chuberre est mort cette nuit à 3 heures du matin à l'âge de 43 ans. Il se battait depuis plusieurs années contre une longue maladie.

 

Né en 1971 à Landau en Allemagne, Erwan Chuberre-Saunier rêve très jeune de devenir artiste. Il voulait être une rock star ou un acteur. Il quitta son allemagne natale pour rejoindre le sud de la France, puis « l'enfer de Paris ». À 20 ans, son expérience dans la capitale vire au cauchemard.  Il devient ensuite acteur dans une troupe de théâtre amateur et étudie les lettres modernes à Orléans.

 

C'est à cette période qu'Erwan commence à penser à l'écriture. Appelé sous les drapeaux, il part faire son service militaire à la Réunion. Le soleil de l'Océan Indien a eu raison de lui. Erwan ne voulait plus rentrer en métropole. En 1996, il devient alors animateur sur Fun Radio Réunion sous le pseudo de Yan. Mylène Farmer qui avait sorti quelques mois plus tôt son album Anamorphosée chante XXL. L'animateur admire la chanteuse rousse depuis ses débuts.

 

Aéroport, aérogare, Erwan s'envole pour Paris, la capitale de ses cauchemars, mais aussi celle de la réussite potentielle. Il entre au Cours Florent et se présente à des castings. Il fait un peu de figuration avant de repartir dans le sud de la France. Nous sommes en 2001. Erwan a 30 ans, et c'est sous le soleil qu'il fait « les deux plus belles rencontre de sa vie » : l'amour et l'écriture. C'est une véritable renaissance. Il écrit « Le royaume perdu des fées » et « Le rôle de ma vie ».

 

2003, Erwan a la bougeotte : il remonte à Paris. Il décroche ses premiers contrats d'édition, écrit des scénarios et fait ds piges pour des magazines. L'écrivain milite également pour la cause LGBT. En 2013, il défile notamment en faveur du mariage pour tous et participe aux débats houleux.

Erwan et Mylène

Fan de la première heure alors qu'il avait 13 ans, Erwan devient en 2004

 

rédacteur au sein du magazine IAO, une publication entièrement consacrée à Mylène Farmer. Il écrit alors sa première biographie de star : « Mylène Farmer, phénoménale ».

 

À la sortie du roman « Sainte Mylène, priez pour moi », il travaille à plusieurs projets dont « Mylène Farmer l'Intégrale » qui paraîtra fin 2007.

 

Erwan déclara : « Adolescent, mon rêve n’était pas d’être millionnaire ou vétérinaire, mais c’était juste que Mylène Farmer vienne me chercher à la sortie de mon collège, rien que pour voir la tête des autres que je saoulais avec elle... »

Le cancer à eu raison de cet homme dynamique qui aimait croquer la vie. Il se sera battu jusqu'au bout avec un enthousiasme indestructible. Erwan Chuberre était un exemple d'optimisme. 

Mylenium Coda présente ses condoléances à la famille , ses amis et tous ceux qui l'ont côtoyé.

 

Retrouvez les ouvrages d'Erwan Chuberre

 

Interview dans laquelle il parlait de sa maladie et de son livre sur le cancer

Partager cette page :

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    yolande le hello (mercredi, 07 janvier 2015 12:54)

    J' etais en train de lire son livre sur sa maladie je suis infinimpent desolee d'apprendre sa mort si jeune toute mes sincères condoleances à sa famille et à son ami

  • #2

    Estefan (mercredi, 07 janvier 2015 18:14)

    Bonsoir Yolande,

    En effet, la mort d'Erwan fut un choc pour tous ceux qui l'ont connu de près ou de loin. Il parlait de sa maladie avec courage et la sérénité apparente qui le caractérisait. Son livre est magnifiquement bien écrit.

    Ceux qui l'ont côtoyé sont unanimes : il était adorable, et apportait son aide sans demander quoi que ce soit en retour, ni en tirer de gloire.

    Erwan, ton large sourire nous manque. Tu es parti trop jeune. J'espère que tu es bien là ou tu es, loin de la maladie et dans la sérénité qui t'est chère.