TIMELESS 2013 : NE NOUS FÂCHONS PAS

Deux critiques négatives sur l’album live Timeless 2013 font le tour du web depuis deux jours.

 

La première critique vient du Nouvel Obs. L’article se nourrissant d’imperfections vocales de Mylène et d’une stratégie marketing contestable, rejoint (malheureusement) l’avis d’un nombre assez important de fans :

 

« Alors si j’achète un album live pour retrouver la sensation d’un concert et que je me retrouve avec un simulacre de celui-ci, j’appelle ça un attrape-nigaud ou un album raté. Et qu’on ne me parle pas de ré-orchestration ou de façon de chanter différente, un album live, ce n’est pas ça, pas seulement.

 

De plus, le vendre en deux versions, simple ou collector, rajoute à cette impression d'être en train de se faire avoir. Surtout avec un album de si piètre qualité. Dans cette situation, pourquoi pas ne faire qu’une seule édition avec "tout compris" : double CD, livre, Blu-ray et pass de la tournée pour le prix d’un CD normal. Encore plus quand on sait que le DVD, où l’ambiance du concert comme le visuel seront présents, verra le jour en 2014.

 

Ici, "Timeless 2013" nous montre une Mylène Farmer qui chante bien mais qui est seule. Trop quand on sait que l’album a été enregistré lors d’un concert. L’album, sauf pour un collectionneur ou pour faire plaisir à un fan pour Noël (et encore, ce n’est pas sûr), est inutile et il vaut sûrement mieux attendre la vente du DVD qui mettra sûrement plus en valeur les performances scéniques de l’artiste. Ici, c’est du gâchis, du bâclé pour être présent à temps pour les fêtes. Et rien d’autre. Dommage. »

 

L’article reste objectif. Dommage !

 

Lire l'article complet

 

La seconde critique, beaucoup plus récurrente, est publiée par le site Avoir-alire.com :

 

« Réduit à 18 titres en CD contre 21 sur scène, Timeless n’est point l’illustration scénique de l’album Monkey me qui sortait en décembre 2013. Si la chanson titre est interprétée aux côtés d’A l’ombre, à l’identique des versions albums, la chanteuse revisite surtout son répertoire de titres, sans créer la surprise, allant jusqu’à endormir l’assemblée sur le final Rêver, titre autrefois beau qui constipe aujourd’hui les tympans.

 

On se demande ce que vient faire l’ennuyeux Inséparable sur la playlist, il minait l’album Bleu noir, qui lui est heureusement bien représenté avec le titre éponyme et surtout la magnifique chanson d’Archive, Diabolique mon ange qui bénéficie pour le coup d’un authentique développement musical comme on les aime sur scène, avec un paroxysme d’émotion insoupçonné.

 

Parmi les bonnes surprises, l’insipide Oui, mais non... et Je t’aime mélancolie bénéficient d’alternatives musicales plus en correspondance avec la scène. La première devient moins ringarde (et pourtant, rien que ce titre...), la seconde donne une sensualité et une pertinence à un titre qui avait très mal vieilli.

 

Beaucoup de tubes (Désenchantée, Sans contrefaçon ), mais pas trop ! Il faut aussi convoquer les invités : Gary Jules l’accompagne sur sa reprise du tube Mad World des Tears for Fears enregistré pour le film d’épouvante Donnie Darko. La chanson est belle, mais elle n’a pas vraiment la place dans cette compilation terne qui tourne en rond, à l’image de sa pochette circulaire qui évoque davantage un trou noir artistique qu’une structure impressionnante de scène de concert.

 

Timeless 2013 est donc un live sans surprise, jusque dans les prestations vocales d’une chanteuse qui apporte le minimum syndical à son assemblée de fans acquis aveuglément à sa cause. »

 

C’est du lourd !

 

Certes, la sortie d’un album live autant retouché est contestable. On entend très peu les bruits de la salle ; petite précision, il manque trois titres et l’interlude avec les robots. Cependant, l’article n’est pas du tout objectif. La phrase de conclusion résume tout : « offrir le minimum syndical ». Le critique, Frédéric Mignard n’est jamais allé voir un concert du Timeless 2013 et, plus généralement, de Mylène Farmer et, ça se voit. Mylène est l’artiste française qui propose des shows des plus travaillés. Elle est en communion avec son public. Celui-ci ne s’endort pas sur la chanson Rêver ni sur aucune autre. Quant à l'album, il est lui aussi très travaillé. Trop, puisqu'il ne ressemble pas a un live. Néanmoins, le contenu est loin du niveau zéro.

 

Colletor or not collector ? That is the question. La plupart des fans de Mylène Farmer est très attachée aux séries limitées. L'album Timeless 2013 n'échappe pas à cette attente. Il y a un triple 33 tours et un livre disc 2 CD + Blu-Ray Audio + reproduction du pass de la tournée. Inclus: une plage CDRom sur le CD N°2 avec la bande annonce du film Timeless 2013 prévu en 2014.  Et si ça n'intéresse que les collectionneurs, c'est déjà très bien.

 

Tout ceci tend à prouver que Mylène ne fait pas le minimum syndical et, surtout, qu'elle ne laisse rien au hasard.

Loin de la ringardise, Mylène vieillit bien. Ses concerts sont le Zénith de sa vie d'artiste et de nos vie de fans.

Allez Monsieur Mignard, ne nous fâchons pas. Faites-vous offrir un DVD live de Mylène pour Noël. Vous n'aurez pas la magnifique chanson Diabolique mon ange mais, ça vaut vraiment le coup...

 

Lire l'article complet

Partager cette page :

Écrire commentaire

Commentaires : 0